L’hiver est synonyme de froid et si nous ne sommes pas assez couverts, la maladie guette, notamment les maladies de type respiratoire. Être bien habillé pour passer l’hiver au chaud est essentiel sous nos latitudes. Découvrons ensemble, les vêtements adaptés pour lutter contre le froid.

Superposez vos vêtements : la clé du succès

En superposant les vêtements, vous pourrez plus facilement adapter votre tenue aux conditions météorologiques et à vos activités extérieures. Les couches successives de vêtements permettent de créer un espace d’air entre la peau et le froid extérieur, et l’air emprisonné offre les meilleures propriétés isolantes. De plus, les vêtements superposés vous serreront moins, permettant une meilleure circulation du sang, ce qui aidera à maintenir constante votre température corporelle.

La méthode des randonneurs : Prévoir 3 couches

C’est une méthode que vous devez comprendre pour vous habiller de façon optimale et vous adapter au froid de l’hiver. Le système des 3 couches est une technique adoptée par un grand nombre de pratiquants d’activités de plein air mais elle s’est largement démocratisée auprès des citadins.

  1. Couche intérieure (de fond) : la peau doit être couverte de tissus minces qui permettront d’empêcher l’humidité de pénétrer jusqu’au corps. Le fait de garder la peau au sec vous aidera à conserver votre chaleur corporelle et à vous sentir à l’aise. Privilégiez donc les sous-vêtements thermiques. Cette couche intérieure doit recouvrir presque tout le corps, c’est à dire, les bras, les jambes et le torse. Le polyester et la soie ainsi que les autres tissus modernes offrent la meilleure protection. Évitez le coton.
  2. Couche intermédiaire : il s’agit de la couche isolante. Choisissez de préférence de la laine ou du molleton. Vous pouvez aussi y prévoir plusieurs couches de vêtements minces. Pour cette couche il faut favoriser une couche qui évacue bien la transpiration, sèche rapidement et garde ses propriétés isolantes même humide pendant l’effort. A l’arrêt, une couche plus chaude est conseillée – préférablement respirante pour continuer à évacuer la transpiration accumulée pendant l’effort comme la polaire thermique.
  3. Couche extérieure : cette couche vous protégera contre les précipitations et le vent. Le tissu de marque Gore Tex et le nylon sont alors recommandés. Choisissez un manteau long afin de pouvoir vous asseoir sans avoir froid. De plus, le manteau doit être muni d’un collet haut et d’un capuchon. Il doit aussi permettre de laisser l’air y circuler à l’aide de manches qui se desserrent aux poignets et de fermetures à glissière sous les bras et sur le devant à ouvrir au besoin. Ces ouvertures laisseront l’humidité s’échapper de l’intérieur du manteau. Un pantalon de neige de style salopette est aussi recommandé pour les enfants qui se roulent dans la neige et lorsque le temps est glacial.

Pour aller plus loin…

Il est possible de cumuler plusieurs couches intermédiaires entre la couche de base et la couche externe s’il fait très froid. Si vous multipliez le nombre de couches, faites-le uniquement pour cette couche. Rien ne sert d’avoir deux couches de base ou deux couches externes, sauf si vous voulez vous retrouver trempés de sueur. Cette technique n’est pas restreinte à la pratique de la randonnée ou plus largement des activités en extérieur. Elle est adoptée par nombreux urbains qui, fatigués d’avoir froid pendant les longs mois d’hiver, mettent en pratique cette méthode pour rester au chaud malgré les transports en commun et les sorties citadines.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publié.

Vous pouvez utiliser des tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.