Vous vous lancez dans le tricot mais vous ne savez pas encore pour quelle laine choisir ? Il en existe en effet de plusieurs types : naturelle, synthétique et mélangée. Il est évident que chaque laine ne se vaut pas, certaines sont plus adaptées à certains vêtements et même à certains types de peau. Une chose est sûre : peu importe la laine choisie, celle-ci doit être de qualité, sous peine de ne pouvoir supporter votre création plus de 30 minutes.

Les laines naturelles

Les laines naturelles font partie des matières les plus plébiscitées. Souvent très chaudes, elles sont idéales pour la confection des pulls d’hiver over size, cardigan ou encore à torsades. Il est important de se renseigner sur chaque laine animale, car en effet certaines sont plus adaptées que d’autres à la conception de vêtements et certaines peuvent s’avérer irritables pour la peau. La laine de mouton par exemple, lourde et rêche est cependant très solide et résistante à l’humidité, parfaites pour les manteaux. D’autres comme l’alpaga, l’angora et la laine d’agneau sont elles chaudes et douces, idéales pour les vêtements plus près du corps. Certaines comme la laine merinos ou la vigogne sont même thermorégulatrices, et sont parfaitement recommandées pour les vêtements de sport. Le choix va évidemment dépendre du prix : certaines laines naturelles sont beaucoup plus rares que d’autres et donc … sont beaucoup plus cher. C’est le cas du célèbre cachemire, issue des chèvres de l’Himalaya, cette laine est très douce, avec une technique de filage assez complexe. Sa rareté et sa technicité explique donc son prix. Elle est parfois mélangée à d’autres laines pour rendre son prix plus abordable.

Les laines synthétiques

Si les laines naturelles ne sont pas adaptées à votre peau ou à vos besoins, il existe des laines dites « synthétiques » comme l’acrylique et le nylon. Mais même pour des laines synthétiques, il est important de se rendre chez un bon fournisseur de laine, car le produit doit rester de qualité et soumis lors de sa conception à des règles d’hygiène. L’acrylique est en effet souvent utilisée pour le remplacement de la laine, issue d’un procédé chimique elle est très résistante et peu cher. Elle passe également très bien en machine mais elle a le défaut de boulocher assez vite. Le nylon, matière plastique, est utilisé comme fibre textile car très résistant : il ne craint pas les frottements. Comme cité plus haut, il existe également des mélanges de matières. Parmi eux on trouve des laines « à chaussettes » qui contiendront du nylon pour rendre l’ensemble plus résistant et avec une durée de vie plus longue. Le nylon peut être également mélangé à du cachemire et du merinos pour créer une laine, la MCN, très douce et résistante. D’autres laines naturelles peuvent également être mélangées entre elles comme le mérinos et la soie avec une laine douce et brillante, et l’alpaga, le cachemire et la soie. Ces mélanges, comme nous l’avons vu plus haut, sont aussi faits pour être plus abordables et baisser le coût d’achat.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publié.

Vous pouvez utiliser des tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>